Accueil > Créations indisciplinaires > Dedans > Des Blocs > RETOUR SUR LA CREATION
RETOUR SUR LA CREATION

Au départ, l’intuition de devoir arriver avec un univers, le sentiment d’avoir peu de temps pour construire à partir des interprètes que je ne connais pas. La décision de m’inspirer d’« urgence » un solo créé pour une interprète en 2006. Une semaine pour se rencontrer et se connaitre un peu à partir d’atelier d’improvisations. Déjà des envies apparaissent, des affinités se dessinent. Des difficultés de contexte, de planning, de communication, de choix et surtout de temps sont également à l’ordre du jour. Puis, il s’agit de construire de la matière à partir de cet univers que j’amène dans mes bagages. A partir d’ « urgence »je dégage des thèmes de travail. Il y a les circulations dans l’espace, la masse et les solitudes, le médical du coté médecin comme du coté malade, la disparition et l’apparition. Le corps se situe au centre de tout cela bien sur. Je demande au danseur d’écrire des phrases de mouvements qui vont dans les images qui me traversent. Je désire que chacun soit dans le groupe et que chacun danse sa partie à soi. Comment cela peux t’il s’articuler ? Les essais avec la lumière nous conduisent à travailler les costumes en collaboration avec Cathy Garnier et Vincent Tudoce. L’envie de travailler avec des effets magiques (il y en a dans urgence), ce précise. Chaque danseur sera triples, un médecin, un homme en noir et un costume de soirée. Nous utilisons la lumière noire et le théâtre noir pour jouer avec les transformations du corps. La matière des danseurs est brut et demande à être travaillé, mais cela demanderai beaucoup de temps. Je choisi de travailler avec les premiers essais chorégraphique pour entrer dedans plutôt que de créer à nouveau. Nous travaillons sur la mis en scène et le rythme pour passer des solos au bloc que forme le groupe. La musique est multiple ; La rencontre avec les professeurs du conservatoire a ouvert plusieurs possibilités. Je tente l’éclectisme. Un univers électroacoustique créé par un élève du conservatoire, un univers de musique de film et une musique plus classique joué en direct par des élèves du conservatoire. Des blocs, titre proposé par les danseurs est une pièce hétéroclite qui parle du groupe et de l’individu, du corps et de ces virtualités, de la réalité et de l’illusion.

SPIP | par Evous